Hôtel Lutetia : l’icône de la Rive gauche est de retour

Hotel-Lutetia-Facade-3(c)-HotelLutetia

C’est toute l’âme de la Rive gauche que l’on retrouve au nouveau Lutetia. Conçu comme un lieu de rendez-vous, l’hôtel repensé par l’architecte Jean-Michel Wilmotte maintient sa place mythique au cœur de la capitale et redevient naturellement cette icône de Paris avec cette élégance si française.

Bar-Josephine-detail(c)Hotel-LutetiaTout paquebot renferme des trésors. Et le Lutetia ne déroge pas à la règle. Dès sa création, ce grand hôtel a été le témoin de réalisations artistiques toutes plus singulières les unes que les autres : certaines ont été faites pour le lieu comme la fresque d’Adrien Karbowsky dans le Bar Joséphine, d’autres ont été réalisées volontairement par les artistes tels que César ou Arman. Aspirant à perpétuer son histoire, c’est tout naturellement que le Lutetia accueille à nouveau ses plus belles œuvres. C’est ainsi que la majestueuse sculpture de Gustave Eiffel réalisée par César prend place dans la conciergerie, que des œuvres de Takis s’invitent à la terrasse du patio et les sculptures de Philippe Hiquily s’installent dans l’Orangerie et le Saint-Germain. Et pour perpétuer cette complicité avec les arts, la verrière du Saint-Germain, remise littéralement à jour, a été confiée à l’artiste Fabrice Hyber qui a peint une aquarelle sur le thème d’une humanité recomposée.

L’esprit de la Rive gauche

Patio(c)Hotel-LutetiaJadis rendez-vous des arts, de la musique, du cinéma et de la littérature, les espaces de vie du Lutetia renouent avec leur légende. Un accent tout particulier a été mis sur la lumière. Notamment avec la création d’un patio, partageant sa luminosité avec le Saint-Germain, l’Orangerie et la très confidentielle bibliothèque.

Hotel-Lutetia-Lobby-Reception-2-(c)-HotelLutetiaOutre l’architecture, le mobilier participe à cette renaissance. Dessiné sur-mesure par Jean-Michel Wilmotte, il s’inscrit naturellement dans le décor. Lignes simples et matières nobles, chaque nouvel élément infléchit l’épure pour l’enrichir d’une douce touche de sensualité. L’impression générale de classicisme légèrement twisté est bousculée par des pièces plus spectaculaires et contemporaines, comme les comptoirs de la réception et de la conciergerie en carbone incrusté de détails de bronze.

La galerie reste la colonne vertébrale de l’hôtel. Véritable pont de ce paquebot inspiré des années 20, elle dessert le lobby et les salons du rez-de-chaussée. Murs, sols, moulures et ferronneries Art déco ont été restaurés à l’identique, parfois même sortis de l’oubli grâce à une photo d’archive ou un écrit du passé…

La bibliothèque située au cœur du Lutetia est le lieu discret par excellence. Bénéficiant d’une douce lumière naturelle, elle renferme de superbes rééditions de fauteuils de Gio Ponti (emblématiques des années 60), une cheminée et plus de 1 600 ouvrages. De son côté, le patio, puits de lumière qui illumine le nouveau Lutetia, rend hommage à Paris et à ses jardins invisibles de la rue. Dallé de mosaïques, cet espace accueille de nombreuses plantes issues de l’agriculture francilienne, non allergènes et dépolluantes.

Cent quatre-vingt-quatre chambres et suites

Suite-Junior-avec-balcon-vue-du-salon(c)Hotel-LutetiaLes 184 chambres, y compris 47 suites dont 7 suites Signature de grand luxe, s’égrènent au fil des sept étages du paquebot parisien. Si leur nombre a diminué (il y en avait 233 à l’origine), c’est pour rendre ces nouvelles chambres et suites encore plus spacieuses, allant de 28 mpour la chambre supérieure à 170 mpour la suite Carré Rive gauche. Bleu et grège, telles sont les deux tonalités des boiseries autour desquelles la décoration s’est articulée. Dominante bleue pour celles qui donnent sur la rue de Sèvres et le boulevard Raspail ; dominante grège pour celles donnant sur la cour intérieure, en écho aux cabochons de la façade Art déco. Portes et mobilier en eucalyptus verni, parquets foncés, rideaux précieux, objets de décoration élégants et discrets, dressing spacieux : chaque chambre diffuse une atmosphère chaleureuse et contemporaine. Le superbe mobilier de style Art déco prend son inspiration dans les années trente. Les salles de bains spacieuses et lumineuses (95 % des salles de bains de l’hôtel possèdent une fenêtre) dévoilent un marbre d’un blanc pur au veinage gris : le Statuario altissimo, mis en valeur par des fentes de lumière diffusant une lumière délicate.

Côté gastronomie

Saint-Germain(c)Hotel-LutetiaAncien jardin d’hiver du Lutetia, le Saint-Germain s’abrite sous la fameuse verrière dont la structure est typique des constructions de Gustave Eiffel. Elle est devenue un spectacle flamboyant grâce à la fresque de Fabrice Hyber évoquant un bal imaginaire. Décorée d’oiseaux, la treille sur plâtre d’origine de Léon Binet qui rappelle la façade, a été refaite à l’identique. Un parquet en point de Hongrie accueille un mobilier au design sobre et élégant, à l’image de ses longues banquettes en cuir et ses fauteuils de style classique, allégés et modernisés ici par des cordes de cuir, et là par des tôles de bronze perforées. Bar Joséphine, Saint-Germain, room service, banquets… C’est au chef Benjamin Brial qu’a été confié la responsabilité des cuisines. Il sera rejoint prochainement par le médiatique Gérald Passedat (3 étoiles à Marseille), retenu pour imaginer la carte de la Brasserie Lutetia qui doit ouvrir sous peu. À suivre…

Le Spa Akasha dévoile son approche holistique 

Hotel-Lutetia-Rive-gauche-Paris-pool(c)MathieuFiolLe Spa Akasha, signature de The Set Hotels et véritable création pour le nouveau Lutetia, articule sa philosophie autour des quatre éléments de la vie : l’air, la terre, l’eau et le feu. Il dispense ainsi des soins adaptés en termes de beauté, de nutrition et de la forme, grâce à trois marques phares, Carita, CellCosmet, Aromatherapy Associates…

Hôtel Lutetia
45 bd Raspail
75006 Paris
Tél. 01 49 54 46 00
Ch. à partir de 850 €
hotellutetia.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here