Chypre : Entre tradition et modernité

chypre-rocher-aphrodite

Sur 240 km d’est en ouest et 96 km du nord au sud, Chypre assure sa vocation touristique avec brio, entre les vestiges d’une histoire qui remonte à l’âge de pierre, ses marinas contemporaines, ses plages et ses villes au caractère bien différent.

Trois villes qu’il convient de visiter si l’on entend rencontrer Chypre au-delà des images clichées qui sont légion. Limassol, la cosmopolite oscillant entre son passé historique et le nouveau chic de sa marina ; Paphos, inscrite comme capitale européenne de la culture en 2017, affichant fièrement son patrimoine architectural et ses vestiges antiques. Et enfin Nicosie, la capitale dessinée par les différentes « cultures » qui ont occupées l’île au cours de sa longue histoire.

Nicosie la culturelle

cathedrale-Saint-Jean-NicosieSituée au centre de l’île, Nicosie est la capitale de Chypre depuis la fin de la période byzantine en 1191. Elle acquiert sa splendeur durant la période franque sous la dominance du noble français Guy de Lusignan qui y construira de nombreux palais et pas moins d’une cinquantaine d’églises. La cathédrale Saint-Jean-l’Évangéliste, place Archiepiskopou, érigée sur le site d’une chapelle bénédictine du 14e siècle est une petite église à nef unique ornée d’éléments architecturaux francs et byzantins dont les fresques intérieures sont les seules de la ville à être entièrement d’origine. Près des remparts, le monument de la liberté est le symbole de la résistance à l’occupation britannique suite à l’insurrection entre 1955 et 1959. Les traces de cette époque sont nombreuses et elles se dévoilent notamment par le style colonial des maisons du boulevard du Général Grivas. Le quartier de Chrysaliniotissa mélange les genres avec les balcons de la période anglaise, les moucharabiehs ottomans et des maisons typiques restaurées ces dernières années grâce au fonds UNOPS (fonds commun américain et européen). C’est le quartier branché qui s’anime le soir venu. Il est très agréable de dîner ou d’y boire un verre. Un peu plus bas, le quartier de Tartagala offre une autre facette de la capitale avec ses maisons colorées, ses superbes bougainvilliers et ses lantanas odorants. L’intérieur des remparts se dédie au shopping, aux tavernes et aux restaurants. Les musées sont nombreux, celui d’archéologie et le musée municipal Leventis sont des incontournables, tout comme le musée privé créé par Michael Zampelas et son épouse Loukia afin de mettre en avant les artistes grecs et chypriotes.

Limassol, le nouveau visage de Chypre

Cosmopolite, réputée pour sa très riche vie culturelle, Limassol est la seconde plus importante ville du pays. Elle séduit par son contraste, entre passé historique et sa nouvelle marina « branchée », ses yachts flambant neuf, ses superbes villas, ses boutiques de luxe et ses bars à la mode. Sur la digue d’en face, quelques bateaux de pêche sont le signe d’une activité portuaire encore bien présente. À cinq minutes de marche, le château de la ville accueille aujourd’hui un musée médiéval. Le moulin à caroube n’est quant à lui plus en activité, il témoigne de ce qui fût au début du siècle, l’or noir de Chypre. Les alentours, réhabilités en restaurants et en bars branchés, s’animent surtout en soirée.

Paphos, l’historique

tombeaux-des-rois-PaphosInstallée sur la côte ouest de l’île, Paphos affiche avec panache son patrimoine archéologique, certainement parmi les plus beaux du monde. Capitale de Chypre durant une longue période de l’Antiquité, elle conserve précieusement ses trésors, tous inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco. Sur les hauteurs de la ville, les Tombeaux des Rois sont une attraction majeure, tombes souterraines monumentales directement taillées dans le roc dont certaines sont ornées de piliers doriques datant du IIIe siècle av. J.-C. En point d’orgue, le parc archéologique de Kato Pafos dont les sites et les monuments couvrent une période allant de la Préhistoire au Moyen-Âge. Les mosaïques figurent parmi les plus belles de la Méditerranée, réparties sur quatre villas romaines, elles témoignent des civilisations passées. La maison de Dionysos, dont la plus importante daterait du IIIe siècle, était visiblement utilisée comme une salle de commerce par les marchands à l’époque où Chypre vivait de ses gisements de bronze et de cuivre.

Quatre étapes entre Limassol et Paphos

Érimi rend hommage avec son musée du vin, à l’un des trésors du patrimoine local. Méthodes de production, mode de consommation mais aussi outils, jarres, cruches anciennes et récipients de l’époque médiévale sont présentés avec, pour finir, une dégustation des vins régionaux.

Kourion-theatre-greco-romain

Kourion est l’un des plus importants sites archéologiques de l’île, son magnifique théâtre gréco-romain construit au IIe siècle av. J.-C. et agrandi au IIe siècle de notre ère, accueille aujourd’hui de nombreuses manifestations musicales et théâtrales.

Chypre-Rocher-AphroditePetra Tou Romiou est l’un des plus beaux endroits de la côte pour admirer le « rocher du grec ». Là où selon la mythologie, Aphrodite naquit des flots. Son sanctuaire dont les ruines remontent au 12e siècle av. J.-C. se situe à quelques kilomètres dans le village de Kouklia.

Geroskipou se targue d’abriter l’une des plus belles et des plus intéressantes églises byzantines de Chypre. Construite sur les ruines du pré-temple d’Aphrodite, cette église à nef triple serait la plus vieille du monde. À l’intérieur, des fresques superbes couvrent une période allant du IXe au XVe siècle. Mais ce village est aussi connu pour ses délices : les loukoums qui se dégustent dans plusieurs boutiques.

Une cuisine simple et généreuse

La table chypriote est de nature généreuse. La cuisine se veut simple et saine, principalement composée de légumes, de salades, de haricots, de pois chiches, de pain, d’olives (fruits et huile), de fromages et de petites quantités de viande. Ceux qui connaissent la Grèce y trouveront des bases communes, notamment dans la série de mezzés qui constituent la première partie du repas. Houmous, talatouri (équivalent du tzatziki grec), tarama, salades de pommes de terre, horiatiki salata (tomate, poivron, salade, féta, olive et herbes aromatiques) sont les préparations les plus courantes. Pour les plats principaux, les Chypriotes apprécient particulièrement les viandes grillées, principalement le porc. Les souvlakia (brochettes de viande) sont l’une des spécialités réalisées à base de porc, de poulet ou d’agneau. La chèvre est un met très prisé, grillée ou cuite à l’étouffée tout comme la moussaka qui fait partie des classiques. Les fromages sont également très présents : la féta élaborée à partir de lait de brebis, l’anari qui ressemble à la ricotta et que l’on retrouve frais ou affiné avec une texture proche de celle du parmesan. Enfin, l’halloumi fabriqué avec du lait de chèvre, généralement servi tranché et grillé parmi les mezzés.

Pour se restaurer, le choix s’opère entre les tavernes, lieux populaires parfaits pour découvrir la gastronomie traditionnelle où vous sont servis de multiples petites assiettes et les restaurants plus conventionnels, où vous choisissez à la carte le contenu d’un repas plus raffiné. Petite particularité chypriote : le meilleur restaurant de l’île est celui d’Andréas Mavrommatis. Situé dans les murs de l’hôtel Four Seasons à Limassol, cette table très élégante profite du succès de son chef… En France.

Les vins

Vignes Chypres La région de la Commandaria dans le sud de l’île donne d’excellents vins. Le cépage Xinisteri est le plus courant pour les blancs, il offre des nez séducteurs – un peu comme le sauvignon – avec une belle fraîcheur de pêche, d’abricot, une bouche vive, fraîche et agréable. Le Mavro, cépage qui donne un vin rouge, offre à la fois fraîcheur et gourmandise avec une rondeur apportée par son passage en fût. L’appellation Commandaria serait la plus ancienne au monde. Ce vin muté délicat, au nez de noix, de pruneau et de datte exprime en bouche un bel équilibre sur des notes de noix et de fruits confits. Enfin, le Zivania, alcool traditionnel, est une eau-de-vie blanche au nez élégant à la fois fleuri et fruité, avec des notes légèrement citronnées ; la bouche est plutôt douce avec une belle longueur.

Les hôtels

Le Columbia Beach, hôtel 4 étoiles, séduit avec sa vue sur mer imprenable, ses grands palmiers et le ressac qui berce vos nuits. Ambiance club chic avec des chambres simples dotées de tout le confort.

Le Columbia Beach Resort, 5 étoiles, affiche un standing supérieur avec une somptueuse piscine bordée par les suites. Sa taverne Apollo Taverna sert une cuisine locale de très bonne qualité. Le restaurant gastronomique Le Bacchus offre une carte française joliment exécutée.

Aphrodite-Hills-Hotel-ResortL’Aphrodite Hills Hotel & Resort, 5 étoiles, joue dans la catégorie village. Dimension impressionnante et une offre d’une rare richesse avec une multitude d’activités sportives, pas moins de six restaurants, un supermarché et un golf 18 trous de toute beauté avec vue magnifique sur mer. Le spa au design monastique dispense un très large choix de soins délivrés par un personnel attentif et professionnel. Les petites filles peuvent même accompagner leur maman pour une manucure, une pédicure ou un soin du visage dans des cabines spécialement aménagées.

Carnet de voyage

The Place

Créé par Natalia Antoniou dans le quartier du vieux Paphos, c’est un endroit unique. La jeune femme a aménagé un hangar de 1000 m2 pour y accueillir différents artisans de l’île qui non seulement vendent leur production mais travaillent en direct. Sculpteur sur bois, potier, rempailleur, tisseur, travaillent sur place et proposent même des cours… Une aubaine pour rapporter des souvenirs véritablement authentiques.

Arsinoe

Dans le village de Yeroskipou, le couple Arisnoe perpétue depuis quatre générations, la fabrication artisanale des loukoums, ces petits cubes fondants, parfumés à l’eau de rose, à la fleur d’oranger ou à la caroube pour les plus communs. Mélange d’eau, de sucre et de fécule cuit patiemment durant quatre heures jusqu’à obtenir une consistance relativement épaisse puis coulée en bac jusqu’à refroidissement, les loukoums sont taillés en cubes, saupoudrés de sucre glace puis rangés à la main dans leur boîte de carton dans laquelle ils se conserveront six mois sans problème.

Bakáli

Située dans le centre de Nicosie, cette boutique propose et produit quelques spécialités : huiles d’olive de première qualité, limonades, confitures, fruits secs et fruits confits (délicieuse bergamote) de fabrication artisanale.

Art Museum – Loukia & Michael Zampelas

Passionné par les artistes chypriote et grecs trop peu exposés selon lui, Michael Zampelas rend hommage aux talents régionaux dans un musée qu’il a créé chez lui avec son épouse à Nicosie. Hormis la collection permanente d’œuvres plutôt contemporaines, il accueille chaque mois une exposition temporaire et des programmes éducatifs à destination des enfants. La boutique regorge de très jolies choses à emporter.

Seven St.Georges

Sur les hauteurs de Paphos, cette taverne familiale propose une gastronomie de très grande qualité bio, saine et éthique. Georges Demetriades et ses deux fils composent des assiettes à base de produits de son jardin (fruits, légumes et herbes fraîches), de viande qu’il sélectionne auprès d’un producteur. Même le vin est produit par ses soins. C’est une véritable expérience.

Michel Tanguy

Office du Tourisme de Chypre
23 rue Galilée
75016 Paris
Tél. 01 42 61 42 49
www.tourisme-chypre.fr

Aegean Airlines : 3 vols par semaine Paris Larnaka – www.flights.aegeanair.com

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here