Hong Kong en deux heures ou quelques jours

Junkboat of Hong Kong at Night

Vivante, vibrante et tourbillonnante, Hong Kong recèle bien des richesses qui ne sont pas que financières. Le parcours de Wan Chai permet d’en découvrir quelques-unes en deux heures, montre en main. À programmer entre deux rendez-vous d’affaires ou à l’occasion d’une escale.

Artère authentique, populaire et vivante, Temple Street a servi de décor à de nombreux films.

Central, Kowloon ou Causeway Bay sont les quartiers les plus réputés de la ville et le touriste n’a aucune difficulté à s’y promener sans guide. Ce n’est pas tout à fait le cas du quartier de Wan Chai qui, en conservant les traces d’un passé lointain, se révèle être un véritable livre ouvert sur l’histoire de cette mégapole urbaine qui comptait 7 500 habitants en 1830, principalement des pêcheurs et producteurs de charbon de bois. En deux heures, Wan Chai Heritage Trail vous permet de découvrir une quinzaine de sites qui vous aideront à mieux comprendre le développement de cette ville vraiment pas comme les autres, à travers son riche patrimoine architectural. Un circuit piétonnier de trois kilomètres qui démarre à Mallory Street pour se terminer à Wing Fung Street.

Blue House.

Des maisons de toutes les couleurs
C’est par un immeuble de quatre étages à la façade verte, fenêtres à la française et balcons étroits que démarre la visite. Reflet de la colonisation britannique des années 1840, Green House est un mélange typique des styles chinois et occidental. Un peu plus loin, après avoir passé le marché couvert de Wan Chai et sa façade curviligne, se dresse Blue House, construite au début du 20e siècle en lieu et place de l’hôpital de quartier et du temple Hua Tuo. Ce vieil immeuble d’habitations – il abrite encore des résidents – présente des étages supérieurs totalement en bois et le rez-de-chaussée accueille régulièrement des expositions, des artisans et des producteurs bio. Suite de la visite avec une maison jaune de style occidental avec ses fenêtres à arches ; le temple de Pak Tai, typique de l’architecture Lingnan avec sa cour traditionnelle, ses poteries ornementales sur le toit et à l’intérieur, de nombreuses statues de divinités en pierre ou bois sculpté. Le bureau de poste de Queen’s Road vaut le détour pour son style singulier, tout comme les bâtiments du 186-190 de la même rue, de style “véranda Gangzhou” des années 1930. Le temple Hung Shing surprendra lui aussi, notamment par ses magnifiques poteries de toit en céramique. Le bâtiment restauré du 60a-66 Johnston Road, s’inscrit à nouveau dans ce style début XXe avec de profonds balcons prévus pour répondre aux contraintes du climat tropical. Enfin, la “maison rouge” séduit par sa construction en briques et l’élégance de son architecture. Elle précède le marché de Gresson et le bâtiment de style Art déco au numéro 31 de Wing Fung Street qui conclut ce parcours formaté d’environ deux heures, peut-être un peu plus si vous prenez le temps de déchiffrer les panneaux documentés jalonnant la visite.

De nombreuses passerelles fluidifient la circulation.

Une ville nouvelle
Le Wan Chai Heritage Trail est naturellement un moindre mal, car la ville mérite mieux tant elle surprend le visiteur. Il faut dire que la physionomie urbaine de Hong Kong s’est modelée en moins de quarante ans ! Les villages disséminés sur l’île ont vite laissé place aux buildings dès la fin du XIXe siècle et la croissance exponentielle a conduit les architectes à construire des tours de plus en plus hautes, sacrifiant l’habitat traditionnel au profit de bâtiments résolument contemporains. En mouvement perpétuel, Hong Kong s’anime au rythme d’une population cosmopolite et bigarrée, où hommes et femmes d’affaires, touristes, fashionistas et noceurs se croisent dans une vibrante énergie. Ville de contrastes mêlant sans complexe les genres et les cultures, Hong Kong se visite avec plaisir et sans aucune difficulté. Ancienne colonie britannique, l’anglais pratiqué par le plus grand nombre, facilite les échanges. Pas une indication ne manque et toutes sont écrites dans la langue de Shakespeare. L’urbanisme fait le reste. De nombreuses passerelles fluidifient la circulation et permettent de passer aisément entre les petites ruelles, au-dessus des escaliers menant sur les hauteurs de la ville et des artères principales. À Hong Kong, ville gigantesque, il est curieusement difficile de se perdre.

Big Buddha.

L’incontournable carte postale
Jouez la carte “folklore”, empruntez le funiculaire pour rejoindre le Peak et profitez de cette vue imprenable sur la baie de Victoria Harbour qui se découvre à vos pieds. Pour sortir des sentiers battus, prenez ensuite la direction de Victoria Garden à une quinzaine de minutes de marche pour admirer le point de vue sur Lantau, la plus grande île de Hong Kong, à l’embouchure de la rivière des Perles. Pour la découvrir, le moyen idéal reste le NGong Ping 360, une impressionnante ligne de télécabines – 5,7 kilomètres – qui surplombe la baie et les montagnes luxuriantes. À l’arrivée, vous ferez la connaissance de Big Buddha, une statue gigantesque installée sur un promontoire desservi par quelques dizaines de marches. À une quinzaine de minutes de bus, le village de pêcheurs de Tai O dévoile son charme et son authenticité. L’endroit vaut le détour.

Kowloon, à visiter en soirée
Quartier historique situé sur le continent, au nord de Hong Kong et au sud de la partie continentale des nouveaux territoires, Kowloon garde parmi les vestiges de son passé, la tour de l’Horloge, symbole de l’ancienne ligne Hong Kong-Canton, à l’origine du fantastique développement de la ville. Son plan d’urbanisme le distingue car c’est l’un des rares quartiers à ne pas être saturé de gratte-ciel. L’effervescence des lieux se mesure sur Nathan Road, longue artère commerçante d’environ trois kilomètres. Le soir venu, c’est au marché de Temple Street qu’il faut se perdre. Ses stands mêlent street food, objets en tous genres et étals de fruits et légumes exotiques. N’hésitez pas à tester l’un des nombreux restaurants de cuisine locale.

Central, le quartier chic
Le quartier d’affaires abrite des bureaux mais aussi de chics boutiques, des bars et des boîtes de nuit branchés, sans oublier les restaurants tendance. La ville est sûre et le regard des locaux bienveillant ; vous pouvez donc sans crainte vous y aventurer. Suivez Queen’s Road pour découvrir le quartier, marchez sur Hollywood Road, Peel Street, Star Street ou Moon Street. Les alentours regorgent de petites boutiques, de cafés et de restaurants vraiment sympathiques. Le 65 Peel notamment, dans la rue éponyme, est une cantine moderne à l’ambiance nature et décontractée. Murs de béton ornés de néons colorés, grande carte de bières, excellents tapas et service adorable… même avec les touristes.

Michel Tanguy

SE LOGER

The Peninsula : Icône hôtelière de la ville construit en 1926 et récemment rénové, le Peninsula figure parmi les musts d’un séjour hongkongais. L’hôtel dispose de chambres spacieuses et confortables équipées d’un bureau et d’une imprimante. Parmi les atouts : la vue sur le Harbour et son show lumineux qui s’anime chaque soir à vingt heures, une très jolie salle de fitness, une piscine intérieure avec terrasse, et comble du chic, une flotte de douze Rolls Royce prêtes à vous transporter dans la ville.

Shangri-La : Près du parc de Hong Kong et d’une imposante galerie commerciale, proche du métro, l’hôtel est idéalement situé pour ceux qui choisiront le quartier de Central comme base. Piscine en rez-de-chaussée pour se rafraîchir en matinée, salle de fitness bien équipée et un bar remarquable qui, outre une vue superbe sur la baie, propose chaque soir un créneau de dégustation gratuite de boissons et de tapas.

Lanson Place : Vaste hôtel de 194 chambres, idéalement situé pour découvrir le quartier de Causeway Bay, il est le seul à proposer des locations longue durée. Vous pouvez ainsi disposer d’une chambre équipée d’une kitchenette, mais aussi d’une belle salle de gym et d’une laverie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here