Le Duc : l’institution parisienne de la mer

Créé en 1967 par Jean Minchelli, Le Duc a été à la mode avant de devenir… une institution. La mode ? Oh oui !

L’adresse était sur toutes les lèvres dès qu’il s’agissait d’évoquer une bonne table pour le poisson à Paris, et de toutes les chroniques pour évoquer les poissons crus dont Le Duc avait fait son originalité. Fraîcheur irréprochable du produit, simplicité des recettes et plus de légèreté dans les sauces : Jean Minchelli s’était rapidement mis le Tout-Paris dans la poche. Un Tout-Paris qui appréciait aussi le superbe décor boisé signé Slavik, donnant des allures de yacht classique à cette maison très haut de gamme. Jean Minchelli n’est plus de ce monde et c’est son épouse, Jeannine, qui perpétue aujourd’hui l’esprit des premiers temps. Et l’on peut parler d’un sans-faute.

La maison n’a rien perdu de son charme et aussi étonnant que cela puisse paraître, bien que daté, le décor tient le coup. On s’y sent bien, comme rassuré par un ensemble d’éléments qui évoque un bonheur pompidolien. Pour le reste : c’est pur bonheur. Le déjeuner que nous avons pu y faire était une leçon de belle cuisine. Tout était bon, généreux, d’une belle fraîcheur, cuit à la perfection. La friture d’encornets nature, les superbes palourdes sautées au thym, la salade de crabe frais, les rougets-barbets meunière, la fricassée de lotte à la provençale…

Comment ne pas recommander cette table qui séduira les amateurs de cuisine vérité, sans triche ni chichi inutile. La carte des vins propose bien entendu quelques bouteilles d’exception (Bourgogne) mais il est possible d’y trouver des premiers vins très convenables à un peu moins de 50 € (quand même !). Le Duc est donc à redécouvrir. En sachant que la qualité à un prix (compter un peu plus de 100 € par personne en vivant bien), et qu’il est possible de déjeuner ici avec un menu à 55 €. Service masculin efficace et d’expérience.

Le Duc
243 bd Raspail
75014 Paris
Tél. 01 43 20 96 30
Fermé samedi et dimanche
www.restaurantleduc.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here